Comment accéder aux études en orthophonie à partir de la rentrée de septembre 2021 ?

Les modalités d’admission en orthophonie ont connu un grand changement en 2020 du fait de l’intégration de la filière à la plateforme Parcoursup.

Les admissions se font depuis cette année exclusivement par la plateforme Parcoursup :  par un examen de dossier puis, un entretien oral.  Et ce, que ce soit après le baccalauréat ou bien dans un projet de réorientation ou de reconversion professionnelle. 

Pourquoi l’examen d’aptitudes a-t-il disparu ?

La loi ORE du 8 mars 2018 permet un accès à l’ensemble des formations universitaires via la plateforme Parcoursup. Or, l’orthophonie est une formation universitaire. L’accès aux études d’orthophonie doit donc se faire par ce biais à présent.

Organisation suite à la réforme

Les CFUO (Centres de Formation Universitaire en Orthophonie) sont rassemblés en 9 regroupements, (nous ne savons pas si ces regroupements seront les mêmes cette année)   :

  • Nouvelle Aquitaine : Bordeaux / Limoges/ Poitiers 
  • Normandie et Amiens : Rouen/Caen/Amiens 
  • Lille 
  • Auvergne Rhônes Alpes : Lyon / Clermont Ferrand 
  • Occitanie (Est) et PACA : Montpellier/Marseille/Nice 
  • Paris 
  • Toulouse 
  • Bretagne Pays de la Loire et Centre Val de Loire : Nantes/ Tours/Rennes/Brest
  • Bourgogne Franche Comté Grand Est : Besançon/Strasbourg/ Nancy

 

→Un regroupement de CFUO correspond à un vœu Parcoursup.

→5 vœux maximum peuvent être formulés en orthophonie et 10 vœux au total. 

→Au sein d’un regroupement, les sous-vœux ne seront pas limités, et, si le regroupement demandé rassemble quatre universités, il est donc possible de postuler dans les quatre.

→Des frais de dossier ont été demandés en 2020 pour la commission d’examen des vœux, à hauteur de 80 euros par regroupement demandé. Nous ne savons pas s’ils seront demandés en 2021

 

Quels sont les attendus nationaux pour cette formation ?

  • Disposer d’une solide maîtrise de la langue écrite et orale 
    • L’étudiant en orthophonie devra développer une excellente capacité à communiquer à l’oral et à l’écrit, de manière claire et adaptée. 
    • Il devra, à terme, comprendre et intégrer des informations issues de textes de différentes natures (sciences biomédicales et sciences humaines). 
    • Disposer de bonnes capacités de raisonnement logique, d’analyse et de compréhension de concepts issus de différentes disciplines, savoir les modéliser et être intéressé(e) par la démarche scientifique
    • L’étudiant devra notamment développer son intérêt pour les avancées des sciences (humaines et sociales, du langage, biomédicales et physiques…) et développer une rigueur d’analyse telle que celle sollicitée par la démarche scientifique. Cette compétence nécessitera une capacité à se documenter dans au moins une langue étrangère.

 

  • Faire preuve de bonnes capacités de communication et disposer de qualités humaines, d’empathie, de bienveillance et d’écoute
  • L’étudiant devra développer des qualités humaines afin de comprendre la part essentielle du positionnement relationnel dans les futures pratiques cliniques. 
  • Il s’agira de savoir s’adapter aux différents interlocuteurs d’un professionnel de santé : patients, entourage, autres professionnels…
  • Disposer de compétences méthodologiques et comportementales afin d’être capable de travailler de manière responsable, à la fois en autonomie et en groupe 
  • L’étudiant devra développer ses compétences pour travailler en autonomie, mais également en groupe et faire preuve à la fois de capacités d’organisation et de qualités relationnelles. 
  •  Il devra apprendre à exposer et justifier un avis ou un point de vue personnel dans un échange. 
  •  Il devra affiner ses capacités réflexives qui lui permettront de s’autoévaluer et de se réajuster.

 

 

Quels critères seront pris en compte dans mon dossier ? 

  • Notes de 1ère et terminale : une attention particulière sera portée, selon la série du baccalauréat, aux notes de français, de philosophie, et à celles obtenues dans au moins une des matières scientifiques (SVT et/ou physique chimie et/ou mathématiques) et/ou sciences economiques et sociales, d’histoire-géographie et d’une langue étrangère
  • Epreuves anticipées du baccalauréat, notamment les résultats de français (écrit et oral), et, selon la série du baccalauréat et les travaux personnels encadrés,
  • Appréciations des professeurs de lycée sur les bulletins et Fiche Avenir ;
  • Avis du conseil de classe traduit dans la Fiche Avenir ;
  • Projet de formation motivé : capacité du candidat à expliciter sa démarche d’orientation et son intérêt pour le domaine de la santé et à retracer, le cas échéant, les expériences pratiques en lien avec le métier d’orthophoniste ou autres (expériences professionnelles, stages, etc.).

Pour les candidats en réorientation post-bac ou professionnelle :

  • Résultats obtenus en 1ère et terminale, résultats obtenus des épreuves du baccalauréat, si ceux-ci sont disponibles,
  • Résultats obtenus dans les formations universitaires suivies.

Quel est le calendrier Parcoursup ?  

21 décembre → ouverture de Parcoursup

20 janvier → 11 mars : Inscription et formulation des voeux 

11 mars → Dernier jour pour formuler les voeux

8 avril → Dernier jour pour finaliser le dossier avec les éléments demandés par les formations et pour confirmer les voeux

27 mai → Phase d’admission principale 

Si je ne suis pas pris en 2021, quel cursus suivre pour l’année universitaire 2021-2022 avant de retenter d’accéder aux études d’orthophonie ?

En orthophonie, nous suivons des cours qui sont communs à d’autres filières. Ainsi, la validation d’enseignements dans certains cursus peuvent donner des équivalences en orthophonie. Cela permet, une fois admis en orthophonie et si l’administration le valide, d’être dispensé de ces enseignements. Parmi ces filières, on retrouve :

  • Les sciences du langage
  • Les sciences de l’éducation
  • La psychologie

 

Modalités d’admission et réforme en 2020.