Quelques chiffres

  • 22000 orthophonistes en exercice en France
  • une profession à 96,1% féminine
  • une profession exerçant à 87% exclusivement en libéral
  • une profession jeune: âge moyen de 41,3 ans
  • 790 diplômés par an
  • Plus de 3152 étudiants en orthophonie inscrits en France pour l’année universitaire 2012-2013

L’orthophonie: à quoi ça sert ?

L’orthophonie consiste à prévenir, à évaluer et à prendre en charge, aussi précocement que possible, par des actes de rééducation constituant un traitement, les troubles de la voix, de l’articulation, de la parole, ainsi que les troubles associés à la compréhension du langage oral et écrit et à son expression.

De par ce large champ de compétences, l’orthophoniste est amené à travailler en étroite coopération avec de nombreux professionnels de santé : médecins généralistes, psychomotriciens, ergothérapeutes, ORL, audioprothésistes…

  • Principaux troubles relevant d’une prise en charge en orthophonie
  • Troubles liés à la prématurité ou acquis en période prénatale
  • Troubles du développement : autisme, syndrome d’Asperger
  • Troubles d’origine génétique : Trisomie 21, certaines maladies orphelines (syndrome de Gilles de la Tourette, syndrome de Prader Willy)
  • Troubles du langage oral : troubles d’articulation, retard de parole, retard de langage, dysphasie, bégaiement
  • Troubles du langage écrit : dyslexie, dysorthographie, dysgraphie
  • Troubles du raisonnement logico-mathématique et troubles du calcul
  • Troubles neuro-dégénératifs : maladies de Parkinson et d’Alzheimer, sclérose en plaques
  • Troubles acquis d’origine cérébrale : aphasie, traumatisme crânien
  • Troubles de l’audition…